Le monde dont témoigne Brodie est plein de vagabonds crasseux qu’ils a rencontrés alors qu’il sautait de train de marchandises en train de marchandises dans toute l’Amérique, dix ans durant. Il a parcouru près de 80 000 kilomètres et ses photos sont des instantanés de ce que Woody Guthrie appelle le « hard travelin’ » : des gamins qui mangent des fruits trouvés dans des poubelles ; des filles qui traînent dans des squats ; des cous brisés ; la liberté.